Accueil Premier degré Le dispositif

Présentation

Les élèves handicapés

Adaptation scolaire

Notes et circulaires

Les enfants malades

L'adaptation scolaire


PREAMBULE

Le projet d’école vise la réussite et l’amélioration de l’efficience globale de tous les élèves de l’école. L’identification et la prise en compte des besoins éducatifs particuliers (BEP) présentés par certains élèves justifient une analyse concertée, des réponses personnalisées appropriées et le concours de dispositifs ou de ressources complémentaires. Ces mesures font obligatoirement l’objet d’un axe prioritaire du projet d’école qui réunit l’ensemble des démarches pédagogiques développées pour la prévention de la difficulté scolaire et  l'aide aux élèves de l’école rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages.


LES GRANDS PRINCIPES

Les résultats des évaluations conduites au sein des conseils de cycle et leur analyse permettent d’identifier les élèves qui ont besoin d’une adaptation particulière des démarches et situations d’apprentissage au sein de la classe. La situation de certains élèves en grande difficulté peut exiger une analyse approfondie et un accompagnement personnalisé sous forme d’aides plus adaptées pouvant justifier du concours d’un psychologue scolaire et d’enseignants spécialisés des dispositifs d’aide aux élèves en difficulté. Ils constituent des ressources complémentaires destinées à accroître les possibilités d’action des équipes pédagogiques des écoles.

A ce titre, les enseignants spécialisés des dispositifs d’aide aux élèves en difficulté contribuent à l’observation des élèves identifiés par l’enseignant de la classe, à l’analyse de leurs compétences et des difficultés qu’ils rencontrent et à la définition des aides spécialisées nécessaires. Ils aident au repérage des élèves en situation de handicap et à la réalisation des PPS. Ils participent à la différenciation des réponses pédagogiques adaptées à la diversité des besoins des élèves. Ils contribuent à établir une relation positive et constructive avec les parents pour faciliter la réussite scolaire des élèves.


CONCRETEMENT

1. Les aides spécialisées s’adressent aux élèves qui manifestent des difficultés avérées à comprendre et à apprendre, alors même que leurs capacités de travail mental sont satisfaisantes, ou à ceux pour lesquels il faut faire évoluer le rapport à l’exigence scolaire et restaurer leur investissement.

2. Lorsqu’un élève relève successivement ou en même temps d’une aide personnalisée et d’une aide spécialisée, il convient de garantir la complémentarité entre les deux modes d'action. Selon l’importance de la difficulté les aides sont coordonnées et évaluées dans le cadre du P.P.R.E. ou du projet d'aide spécialisée à l'école maternelle ou à l'école élémentaire. Les parents sont systématiquement associés au projet d’aide de leur enfant.

3. Les aides spécialisées peuvent être mises en oeuvre à tout moment de la scolarité à l’école primaire. Selon les besoins des élèves et les situations elles peuvent être à dominante pédagogique, dispensée par un maître titulaire du CAPSAIS ou du CAPA-SH option E, ou à dominante rééducative, dispensée par un maître titulaire du CAPSAIS ou du CAPA-SH option G. Bien que distinctes, ces deux formes d’aide ne sont pas  cloisonnées.

4. L'aide spécialisée à dominante rééducative est en particulier indiquée quand il faut faire évoluer les rapports de l'enfant aux exigences de l'école, instaurer ou restaurer son investissement dans les tâches scolaires, le plus souvent à l’école maternelle et en tout début de cycle deux. Elle a pour objectif d'engager les élèves ou de les réintégrer dans un processus d'apprentissage dynamique en leur permettant d’établir des liens entre leur « monde personnel » et les codes culturels que requiert l’école.

5. L’aide spécialisée à dominante pédagogique est adaptée aux situations dans lesquelles les élèves manifestent des difficultés avérées à comprendre et à apprendre, mais peuvent tirer profit de cette aide notamment aux cycles deux et trois. Cette aide vise à la prise de conscience et à la maîtrise des attitudes et des méthodes de travail qui conduisent à la réussite, à la progression dans les savoirs et les compétences, en référence au socle commun de connaissances et de compétences.

6. Dans le cadre d’un travail d’équipe et sous l’autorité de l’Inspecteur de l’Education Nationale (IEN), le psychologue scolaire apporte à chaque école et CJA de son secteur d’intervention l’appui de ses compétences pour la prévention des difficultés scolaires en liaison étroite avec les enseignants de l’école et les familles. Il participe à la conception, à la mise en œuvre et à l’évaluation des mesures d’aides individuelles ou collectives au bénéfice des élèves en difficulté, à l’élaboration des projets pédagogiques et leur réalisation, à la scolarisation des élèves aux besoins éducatifs particuliers.

7. Les aides spécialisées apportées concrètement aux élèves en difficulté, selon des modalités variées sont définies en concertation avec le conseil des maîtres, sous l'autorité et la responsabilité du directeur d‘école.

Les enseignants spécialisés peuvent intervenir directement dans la classe ou regrouper des élèves pour des durées adaptées à leurs besoins afin de leur apporter une aide plus individualisée. Leurs emplois du temps seront périodiquement communiqués à l’équipe pédagogique et à l’IEN.

8. Les maîtres veillent à ce que les élèves concernés par les aides spécialisées ne soient pas privés des enseignements qui leur sont nécessaires. Ils veillent également à ce que la fréquence et la durée des regroupements soient suffisantes pour être efficaces.

9. Dans tous les cas, le projet d'aide spécialisée donne lieu à un document écrit qui permet de faire apparaître la cohérence entre l’aide spécialisée spécifique et l'aide apportée par le (ou les) maître(s)  de la classe. A la lumière des obstacles identifiés, le document précise les objectifs visés, la démarche envisagée, une estimation de la durée de l'action ainsi que les modalités d'évaluation de mise en œuvre.

10. L’organisation globale des aides spécialisées au sein de l’école, élaborée en lien étroit avec l’équipe pédagogique sous l’autorité du directeur fait l’objet d’une programmation validée par l’IEN.

11. Les enseignants spécialisés dans l’option E et l’option G peuvent selon les besoins constatés intervenir dans une ou plusieurs écoles d'une circonscription, Avec les psychologues scolaires, ils constituent, pour la circonscription un dispositif d'aides spécialisées aux élèves en difficulté exerçant sous l'autorité et la responsabilité de l’IEN. Ce dispositif peut, le cas échéant, fonctionner en antenne, notamment dans les archipels éloignés. Le secteur d'intervention des personnels est déterminé de telle façon qu'il garantisse une véritable efficacité pédagogique, en évitant une dispersion préjudiciable.


LE VOLET SPECIALISE DU PROJET D’ECOLE

1. Identifiera une personne référente du dispositif d’aide spécialisé aux élèves en difficulté

2. Présentera un calendrier des rencontres entre le dispositif et le directeur ainsi qu’entre le dispositif et l’équipe enseignante (conseils de cycle spécifiques, jours de synthèse, choix des journées favorables aux équipes éducatives…)

3. Formalisera les procédures de demande d’aides et les modalités de communication avec les familles en ce qui concerne, d’une part, les missions des membres du dispositif d’aides spécialisées et, d’autre part, les projets d’aides qui feront apparaître l’articulation entre les aides spécialisées et l’aide apportée au sein de la classe

4. Définira sur l’école les modalités de traitement des demandes d’aides

5. Justifiera le choix des actions spécialisées conduites en liaison avec le cahier des charges de l’IEN : participation à l’évaluation des élèves et à l’élaboration des PPRE, actions spécifiques de prévention et actions spécialisées à dominante rééducative ou pédagogique dont les modalités seront définies.

6. Précisera les modalités d’évaluation périodiques ou annuelles des actions d’aides spécialisées


LES RESSOURCES

Arrêté n° 795/CM du 24 juillet 1996 portant organisation et fonctionnement des écoles publiques de la Polynésie Française.

Textes métropolitains :

Circulaire n°2009-088 du 17-7-2009 sur les fonctions des personnels spécialisés des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté dans le traitement de la difficulté scolaire à l’école primaire.

Dispositifs d’aide aux élèves en difficulté

Equipes pédagogique de circonscription et ASH

Sites IA49 rubrique ASH

Mise en place de dispositifs de prévention primaire des difficultés d’adaptation et d’apprentissage à l’école maternelle, CNEFEI, 2004

Métacognition et médiation, AM DOLY, CRDP Auvergne 1997

Remédiation, soutien et approfondissement à l’école, JM GILLIG, Hachette 2001